Company Image

BTS préparés sous contrat d’apprentissage : Motivation et ténacité sont nécessaires pour mener de front avec succès l’association études-travail rémunéré.

Les BTS action commerciale, force de vente et assistant de gestion PME-PMI accueillent presque 40 % des apprentis en STS (hors BTSA).

Les visites d'entreprise

Grand public

Scolaires

Seniors

Professionnels

Institutionnels

Actions commerciales

Notre site vous donne des conseils pour mener une carrière commerciale à succès.

Formations complémentaires : un plus souvent utile

Plus qualifiés que les employés et ouvriers, mais moins que les cadres, les titulaires d’un BTS se destinent le plus souvent aux professions intermédiaires.

Des différences existent d’une section à l’autre : un BTS en production permet de gagner davantage et de trouver plus facilement un emploi qu’un BTS du tertiaire, dont le titulaire est parfois contraint de travailler sur un poste qui le déqualifie. C’est pourquoi près de 40 % des jeunes diplômés décident de prolonger leurs études par une année de spécialisation (en obtenant un DNTS), avec un passage en IUP ou en 2me cycle à la fac. Piste à ne pas négliger, la quasi-totalité des écoles d’ingénieurs et de commerce accepte des admissions parallèles sur concours ou sur dossier et entretien.

Inscription. Pour les lycées publics ou privés sous contrat : dossier à remplir en général entre janvier et mars (moyenne d’au moins 12 sur 20 préférable), parfois accompagné d’une lettre de motivation, suivi d’un entretien et quelquefois d’un test de langues.

À savoir. Les bacheliers technologiques occupent les deux tiers des places en STS. Certains établissements privés hors contrat permettent à ceux qui n’ont pas le bac de passer un BTS.

A savoir

La difficile réussite des bacheliers technologiques en STS

Majoritaires à s’inscrire en STS, 55 % des titulaires d’un bac techno acquièrent leur BTS en deux ans. Ceux qui ont eu leur bac à 18 ans sont plus nombreux à obtenir leur brevet sans redoubler (69 %) contre 61 % et 40 % de leurs congénères qui avaient respectivement un an ou au moins deux ans de retard à l’entrée en STS. La série du bac conditionne aussi la réussite au BTS : ainsi, seulement la moitié des bacheliers STT décroche leur brevet en deux ans contre 60 % de leurs homologues des autres séries technos. Enfin, l’obtention du diplôme est également fonction du secteur d’activité visé : 63 % des bacheliers technos entrés en STS deviennent titulaires d’un BTS qui couvre le domaine de la production (seulement 54 % pour le domaine des services).