Étapes pour créer une start-up

creation-start-up

Créer une startup est un projet plein de challenges ! Pour le relever avec succès, il est important de mettre en œuvre des compétences diverses et de ne laisser aucune place au hasard.

Basée sur une idée innovante, la création d’une startup nécessite globalement de passer au travers de 5 étapes indispensables. C’est justement ce que nous vous proposons de découvrir dans cet article.

Avant de commencer, notons que l’accomplissement de chaque étape doit être l’occasion d’une prise de recul objective. Celle-ci aura pour objectif de confirmer la continuation du projet ou de le réorienter pour lui donner toutes ses chances d’aboutir.

Penser et concevoir le projet

La création d’une startup commence nécessairement par l’élaboration théorique du projet dans ses moindres détails. Lors de cette phase, il est capital d’aborder plusieurs aspects. Voici un exemple concret qui concerne les informations à connaître avant d’ouvrir un restaurant.

1 – Le « pain point »

C’est le point de départ de la création d’un projet. La définition du pain point consiste à déterminer la nature des problèmes que l’on souhaite résoudre, la clientèle ciblée, la façon dont on va atteindre ses objectifs (voir : les 4 P du marketing-mix pour atteindre vos objectifs), etc.

2 – Les motivations personnelles

Connaître ses motivations et être capable de les exprimer fait partie intégrante de la création d’une startup. L’entreprenariat est une expérience épanouissante et passionnante. Pour autant, elle représente un vrai challenge que l’on doit être certain de pouvoir relever.

3 – La création d’une maquette

Créer la maquette du produit ou du service consiste à créer une version simplifiée de l’offre de produit ou de service que l’on proposera. Cette base de travail a pour but de faciliter la création du projet, l’élaboration de l’offre, les ressources à mobiliser, etc.

4 – Le Proof Of Concept (POC)

La réalisation du POC est un processus qui permet de vérifier si l’idée et le projet de startup sont pertinents. Si des points restent à améliorer, le Proof Of Concept les mettra en lumière afin de pouvoir les retravailler.

L’objectif de cette étape est de créer un projet plus efficace en vérifiant notamment s’il est techniquement réalisable, s’il est financièrement viable, ou encore, s’il présente un réel intérêt marketing et commercial.

5 – L’étude de faisabilité

Si le POC est validé, il est possible de passer à l’étude de faisabilité. Cela permettra de savoir si le projet a un réel intérêt d’un point de vue commercial.

L’étude de faisabilité se compose de deux étapes :

  • L’étude ou analyse de marché : cette étape permet de mesurer le potentiel de l’offre de façon très concrète.
  • L’élaboration du business model : cette seconde étape consiste à préciser la manière dont la startup va pouvoir créer de la valeur et assurer sa pérennité sur le marché.

6 – L’élaboration du projet

L’élaboration du projet passe par plusieurs étapes comprenant :

  • L’offre commerciale : conception concrète de l’offre, mise en lumière des facteurs clé de réussite, conception et évaluation d’un prototype technique, création d’une offre finale.
  • Le MVP ou « Minimum Viable Product » : il s’agit de la version la plus minimaliste du produit qui est destinée à être testée directement auprès des futurs utilisateurs. Une étape permettant de confirmer la stratégie adoptée avant de passer à l’application finale.
  • La définition de la stratégie commerciale : une étape qui a pour objectif de cibler les segments du marché les plus pertinents et rentables pour une activité. Cela permet de définir le positionnement commercial le plus adapté.
  • La réalisation du business plan : cette présentation synthétique permet de regrouper tous les éléments de conception du projet au sein d’un document unique.

7 – La mise en forme du projet

La mise en forme du projet permet de finaliser les aspects les plus concrets de la future startup. On y mettra en lumière plusieurs éléments incontournables tels que :

  • Le choix d’une forme juridique pour l’hébergement de la société (SARL, entreprise individuelle, SASU …).
  • L’étude et la mise en œuvre du prévisionnel financier. Cela inclut une évaluation précise de la rentabilité, des charges, des impôts, des revenus attendus, etc.
  • La seconde partie du business plan dédiée à la recherche de financement auprès de partenaires financiers en vue d’obtenir les fonds indispensables au lancement de la startup.
  • La recherche de financement, à l’aide d’un prévisionnel financier réaliste.

8 – Le lancement de la start-up

Après un long travail de création, il est finalement possible d’envisager le lancement de la startup. Grâce à toutes les étapes réalisées en amont, on dispose de l’ensemble des éléments, informations et ressources nécessaires pour lancer un projet. Voici les étapes finales avant le lancement de l’entreprise sur le marché.

9 – La création de l’entreprise

Pour créer une entreprise, il existe plusieurs solutions :

  • Faire appel à un expert-comptable ou à un avocat compétent dans ce domaine. Il s’agit d’une solution qui nécessite un investissement, mais qui garantit de mettre toutes les chances de réussite de son côté. Le professionnel aura pour mission de fournir une prestation clé-en-main incluant : la création de l’entreprise, la rédaction des statuts, etc.
  • Passer par une plateforme juridique spécialisée en ligne. Il s’agit d’une solution moins coûteuse mais nécessitant une implication personnelle plus importante. Pour cette seconde option, il est possible de faire appel aux services d’un juriste si l’on souhaite personnaliser la rédaction des statuts par exemple.

10 – L’installation de l’entreprise

Si certains choisiront de s’installer en solo, il existe en réalité plusieurs solutions pouvant accueillir les startups. Il s’agit des incubateurs, des entreprises de domiciliation, ou encore, des centres d’affaires.

11 – L’optimisation des aides financières

Cette variable est propre à chaque projet. En revanche, elle peut constituer une aide précieuse dans la création d’une startup. Parmi les aides les plus fréquemment accordées aux créateurs d’entreprise, on distingue : l’Arce, les ARE, le Nacre, ou encore, l’ACRE.

Il est également important de prendre connaissance des possibilités de financement proposées par les structures suivantes : le réseau Entreprendre et France initiatives.

Autre solution de financement : la participation à des concours nationaux ou régionaux.

12 – Le choix des partenaires

Le choix des bons partenaires professionnels lors de la création de toute entreprise est un facteur clé de sa future réussite. Cela concerne aussi bien les éventuels associés, que l’expert-comptable, la banque, l’avocat, ou encore, l’éventuelle société de domiciliation.

Note de fin :

Processus complexe, la création d’une startup nécessite une implication et une motivation sans faille. L’objectif de cet article est de vous fournir les grandes lignes et la méthodologie générale qui vous permettra d’atteindre votre objectif. Pour ce qui est du reste, seul une quantité de travail illimitée vous permettra d’atteindre le succès.

Étapes pour créer une start-up

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour en haut